Accueil du site > Editorial > Editorial

Editorial

écrire à l'auteur A. S. Cohen, administrator

Je déclare, non sans un certain cérémonial, l’ouverture du site Internet de la Société Psychanalytique du Champ Freudien.

Nous avons comme paysage, le pays Voconce et surtout Vaison la Romaine, la confrontation entre deux mondes antiques, Rome et la Gaule.

Notre projet, faire de la psychanalyse de PROXIMITE, regrouper nos forces dans cet espace. Cela ne nous empêchera pas de nous ouvrir sur le Monde à travers des rencontres, des voyages, et INTERNET.

Commençons par présenter le site.

Notre but est de lui donner un caractère journalistique, au vrai sens du terme. Invitation à l’écriture au jour le jour, d’un journal rendant compte avec exactitude et vérité des traces mnésiques de l’inconscient. Je dirai, écrire nos réactions inconscientes à l’ambiance sociale du moment. Le social, c’est un champ vaste : Il embrasse l’artistique, le culturel, l’éducatif, la santé, le politique, le juridique, etc…

Que dit Notre inconscient ?

Voilà la question fondamentale que nous posons à la Société. Donc faire d’emblée une profession de foi à la Manière de Charles KANES dans « CITIZEN KANE », le célèbre film d’Orson WELLS. C’est déjà tout un programme. Aller vers cette pièce manquante du puzzle, nommée pour l’occasion Rose BUDD – Bouton de Rose. Le signifiant du désir. En l’occurrence, ici, nous allons jouer sur le vocable « SOCIETE » avec comme inter-phases son site sur Internet.

Société – socle – Socrate – Satiété – sieste… site… univers-sité – enseignement… l’enseigne… S.P.C.F.

Parlons-en justement de cette S.P.C.F. – 3 piliers – 3 clefs : L’éthique – la clinique – le lien. L’Ethique selon LACAN est relative au discours : Es-tu en accord avec ton désir ? C’est la question fondamentale qu’il pose en 1958 dans son séminaire sur l’Ethique de la psychanalyse avec comme corolaire le désir de l’analyste. C’est ce désir de l’analyste que nous interrogerons dans notre projet de formation de Psychanalystes comme pourront en témoigner les Statuts de la Société savamment élaborés en octobre, novembre et décembre 2009.

La clinique psychanalytique comporte classiquement : L’étude de l’habituelle triade – PSYCHOSES, NEVROSES et PERVERSIONS.

Nous insisterons pour débuter sur deux axes :
- Les dépressions considérées comme une faute MORALE : Avoir cédé sur son désir.
- Les psychoses : La clinique de la forclusion du désir.

Comment contourner cette forclusion du signifiant du désir (et ses effets d’exclusion) du sujet ? Réflexion en particulier sur les dispositifs institutionnels indispensables pour RETABLIR DU SENS :Référence à la clinique du Docteur S. OURY.

La 3° clef, le 3° pilier, c’est le lien.

Référence aux Nœuds Borroméens, bien sûr, mais aussi à la question du lien social, où la psychanalyse aurait sa place parmi les autres disciplines des Sciences Humaines.

« La Psychanalyse, la Science de la Négation » : Un savoir qui ni ne calcule, ni ne juge, ni ne pense – Pour revenir à la célèbre formule de Freud. Formuler le lien sans remplir un formulaire – Nouer – Dénouer. De temps en temps, trancher le Nœud Gordien. Dans cette perspective, peut-on créer des institutions à direction psychanalytique, du type Maisons Vertes pour enfants, des espaces ouverts pour Psychotiques, etc…

Le site de la Société Psychanalytique du Champ Freudien comporte comme vous pouvez le voir, une multitude de rubriques – Elles rendent compte, inconsciemment, de la vie de la Société – Alors à vos plumes !

Vous avez dit Société ?

Ceci n’est pas un éditorial Social.
A. S. COHEN